La blonde et l’bronze.

P1010570

«  Une blonde, putain,  un peu gironde, avec une frange, une jupe Zadig & Voltaire et un haut Agnès.B,

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, et une paire de loches confinée dans un soutif Aubade à Dentelles taille 90 B,

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, un air niais, détendu, la clope au bec et sûrement un taf surpayé à Canal.

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, un piercing dans le nez et un 37m2 au métro Oberkampf, trop grand pour elle,

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, la clope au bec, et des vacances familiales en Bourgogne,

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, dotée d’un I phone 4 qui n’en finit plus d’ vibrer,

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, qui n’a pas toujours habité Paris et dont l’accent toulousain transpire autant l’Occitanie que le sexe,

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, la vacuité-qui-vous-réussit comme fer de lance dans la vie, et un Vespa rouge années 70’s depuis le jour de ses 24 ans,

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, bref, une meuf  TEVA qui lit Psycho/Mag,

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, qui se pose devant la télé à partir de 23 heures et confirme que Taddéï est aux bobos ce que PPDA était aux ménagères,

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, qui arrive plutôt bien à cacher son balladurien double menton en adoptant telle, ou telle posture,

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, qui apprécie le graffiti sur toile.

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, qui aime les squats, dès qu’ils sont intégrés à un circuit d’art contemporain, une fois qu’ils n’ont plus d’odeur,

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, qui doit ressentir de la compassion à l’égard des femmes afghanes depuis qu’elle a lu un article dans Elle.

Une blonde, un peu gironde, avec une frange, et un crétin qui se proposerait bien de l’étreindre.

Le crétin est passé slip de bronze depuis peu. Le bronze, c’est trois à quatre mois d’abstinence. Ce n’est pas un statut facile mais çà se respecte.

L’avant goût, c’est le slip de plumes, qui s’acquiert grosso modo au bout d’un mois.

Passé la barre fatidique et fatiguante des six mois sans activité sexuelle partagée, on devient slip d’argent. L’agressivité, les erreurs tactiques et l’auto dérision teintée d’alcoolisme accompagnent vôtre honorabilité.

Au bout d’un an, c’est l’épreuve ultime de la culotte d’or. Çà se fête, tellement c’est déprimant

. Au delà d’un an et demi, on passe slibard/platine : là, çà devient intéressant, car on peut devenir soit moine, soit conseiller conjugal, soit carrément dangereux pour l’intégrité physique d’autrui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s